Billets d'humeur, Divers

Un après-midi magique au Château !

15 avril 2017

Récemment nous sommes allés un mercredi au Château de Breteuil, situé au cœur du parc naturel de la vallée de Chevreuse dans les Yvelines (à 35 km de Paris).

Il s’agit d’un château magnifiquement meublé qui fait revivre avec 50 personnages de cire, la vie quotidienne d’une famille au coeur de l’histoire de France. Sept contes de Perrault sont présentés également dans les dépendances. Le parc de 75 hectares comprend la promenade des arbres, plusieurs jardins, un labyrinthe, des aires de jeux et de pique-nique.

C’était la troisième fois que je le visitais et j’y ai éprouvé toujours autant de plaisir car l’ambiance qui règne dans ce château est assez magique.

Il est indispensable de faire la visite du château car elle est adaptée à chaque visiteur. Nous avons d’abord été accueillis par le propriétaire et Gestionnaire du château, le Marquis Henri-François de Breteuil. C’est assez émouvant d’être accueilli de la sorte par un propriétaire attaché à souhaiter la bienvenue à chaque visiteur qui va pénétrer dans l’intimité d’une demeure familiale ayant vu se succéder plusieurs générations .

Nous avons été ensuite répartis en plusieurs groupes, les adultes avec des petits, les adultes avec des enfants moyens, puis une visite guidée adaptée pour un groupe d’adultes. Notre guide a su captiver les plus petits et éveiller leur curiosité. C’est une première approche de l’histoire de France et même s’ils n’ont pas tout compris, ils ont retenu des faits et anecdotes qui les ont surpris et intéressés.

Les personnages de cire sont là pour illustrer parfaitement des scènes marquantes, comme le salon de la reine Marie-Antoinette où il est évoqué le scandale de l’affaire du collier, véritable coup de tonnerre pour la monarchie. Cette scène s’est passée à Versailles le 15 août 1785.

Il s’agit de la signature de l’ordre d’arrestation du Cardinal de Rohan qui a acheté au nom de la Reine et sans le consentement de celle-ci, un véritable trésor : un collier constitué de près de 650 diamants. La France est endettée, la reine impopulaire. Le Roi, accompagné de Marie-Antoinette et du baron de Breteuil, est furieux. Il ordonne d’arrêter le cardinal en pleine Galerie des Glaces devant une cour médusée. En qualité de Ministre de la Maison du Roi, Louis Auguste de Breteuil exécute la volonté de Louis XVI et se charge d’organiser l’arrestation.

Plus loin on découvre d’ailleurs ce même collier et un croquis de Karl Lagerfeld qui, pour l’anecdote, pense que le collier se porte entièrement sur le buste et qu’il fallait des petits sacs de sable dans le dos pour équilibrer le poids… !

J’ai également appris grâce à la guide d’où vient le terme veste « smoking » grâce à la pièce du fumoir. Le smoking était une veste de costume qui servait à fumer le cigare souvent et qu’on enlevait ensuite pour enfiler une autre veste afin de ne pas sentir la fumée. D’où le nom ! (smoke = fumer en anglais).

La rencontre secrète du fumoir : au fumoir entrez dans l’intimité d’une rencontre secrète qui s’est tenue le 12 mars 1881 entre Henri de Breteuil (1848-1916), le Prince de Galles, futur Edouard VII et Léon Gambetta, grande figure de la IIIe République française. Cette entrevue pose les bases de l’Entente cordiale signée entre la France et l’Angleterre en 1904.

On traverse les pièces et on découvre entre autres une salle de bain du début du XIXe siècle. La guide a expliqué aux enfants comment se faisait la toilette à une époque où il n’y avait pas d’eau courante. Prendre un bain relevait alors du parcours du combattant… !

Ce qui rend ce château vivant, c’est que les pièces sont pleines d’objets d’art qui côtoient les objets de la vie quotidienne. Parfois il est difficile de quitter une pièce parce que la visite continue à côté ; on aimerait y rester plus longtemps pour tout contempler !

La visite guidée se termine avant les cuisines au sous-sol que l’on visite librement et qui sont vraiment mes pièces favorites. Je me suis toujours plu à imaginer les cuisiniers et valets s’affairer pour préparer les repas et y raconter ce qui se passe en haut. On se croirait presque dans « Downton Abbey » pour ceux qui ont dévoré la série comme moi. En plus la décoration de Pâques en ce moment est à tomber !

Les anciennes cuisines ont été réaménagées au sous-sol du château au début du XXe siècle par Marcelita Garner, la grand-mère de l’actuel marquis de Breteuil. Elles sont présentées aux visiteurs dans leur état initial et sont entièrement équipées.

Nous nous sommes baladés dans les jardins immenses et majestueux !

Le colombier est l’unique vestige de l’époque médiévale. Il constituait une ressource économique importante car on y récupérait la colombine, un engrais très fertile.

Dans le parc sont disséminées plusieurs scènes des Contes de Perrault. Sept célèbres histoires de cet auteur du XVIIe siècle sont mises en scène avec une vingtaine de personnages de cire dans les dépendances du château, autrefois lieux de la vie quotidienne : Le Petit Chaperon Rouge, Le Chat Botté, Cendrillon (photo sous le titre), et bien sûr Peau d’âne en robe du soleil… !!! Comment voulez-vous que je rate ça !

Ces scènes de contes ne sont pas là par hasard. En plus de ses qualités d’auteur, Charles Perrault (1628-1703) est un homme d’Etat important puisqu’il administre les finances du roi Louis XIV. De 1654 à 1664, il détient la fonction de commis dans l’administration de la Recette Générale des finances, dirigée par son frère aîné Pierre. C’est au cours de sa carrière qu’il rencontre le ministre Louis de Breteuil (1609-1685) qui occupe la charge de Contrôleur général des finances du 20 octobre 1657 au 12 décembre 1665 et qui précède Colbert à cet effet. Depuis, c’est l’étroite collaboration de ces deux hommes qui est célébrée à Breteuil !

Nous n’avons pas pu tout faire car le parc est très grand. Nous n’avons pas vu le Petit Poucet, nous n’avons pas vu tous les jardins, n’avons pas écouté la conteuse, … je reviendrai donc certainement une quatrième fois !

Sachez que jusqu’à lundi (17 avril), vous pourrez faire une chasse aux oeufs pour fêter Pâques ! (deux départs chaque jour, à 12h30 et à 17h). Alors si vous n’habitez pas loin, foncez !

J’ai adoré cette journée, j’aurais pu vous montrer encore plus de photos tellement j’ai adoré capturer de beaux objets, de beaux instants, je vous conseille vivement de visiter ce château qui a une belle âme. N’hésitez pas à parcourir le site pour découvrir plus en détails l’histoire de ce château (ici).

Si vous voulez voir une vidéo du château, c’est ici :

Très beau week-end de Pâques !

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire